Bonne année à tous, en espérant que vous avez passer du bon temps et respirer un peu, bon, c’est dit!

Rendering

Terme un peu fourre-tout pour être franc, je ne pourrais pas vous donner une description exacte outre que celle de l’action qu’à une machine de générer une image à partir de données, on y retrouve plusieurs techniques et utilités. L’une des premières qui nous vient en tête est assurément les films d’animation comme ceux de Pixar ou encore les jeux vidéos. Même si la finalité reste sensiblement la même, il s’agit de distinguer correctement les deux grandes familles de rendering, qui encore aujourd’hui sont des champs de recherches à part entière.

Il existe deux grandes famille de renderer, ceux que l’on appelle offline et ceux que l’on nomme real-time. Ces deux branches sont différentes et possèdent leur complexités et leurs domaines d’analyse, le but de cet article n’étant pas d’analyser en profondeur chacun de ceux-ci, mais bien de proposer un overview.

Real-time rendering vs Offline rendering

Real-time rendering:

Les jeux-vidéos restent probablement le meilleur exemple de “realtime”!

Comme son nom l’indique, cette famille de rendering est “temps-réel”, c’est à dire que son éxécution est extrêmement rapide, la machine produit parfois plus de 120 images par seconde, ce qui donne l’impression à l’oeil humain de “temps-réel”, comme un film! Notons toute fois que le temps-réel n’est qu’une illusion, tout comme les images que vous regardez dans votre télévision, ce ne sont qu’une impression. Si l’on montre à l’oeil humain des images les unes après les autres rapidement, ce sera l’impression de mouvement qui s’en dégagera.

Le realtime rendering est donc une famille de rendering qui propose l’utilisation de hardware et de software pour générer des images extra-rapidement, qui une fois mise les unes après les autres donnent l’impression de mouvement. Cette famille de rendering est extrêment utile, car elle permet une intéraction entre l’utilisateur et l’application.

Si vous regardez un film et que vous criez à l’acteur d’ouvrir la porte, c’est impossible. Dans le contexte d’application temps-réel, chacune des images générer peut se voir affecter par l’intéraction direct de l’utilisateur, qui pourrait par exemple utiliser une manette pour changer la direction du personnage.

Offline rendering:

On appelle offline rendering les applications générant des images sans avoir le temps-réel en contrainte. Cette famille de renderer est souvent utilisé dans le domaine du cinéma pour créer des images de très haute qualité. On retrouve dans ce champs de renderer beaucoup d’application dans lequel le but est de “simuler” le comportement physique de la lumière et d’ainsi tenter de créer des images toujours plus réalistes les unes que les autres.

Par exemple, lorsque vous regardez le site de Ikea à la recherche de la table de cuisine parfaite, la plupart des images sont générées à l’aide d’ordinateur et non pas par un photographe. On retrouve notamment beaucoup de travail dans ce que l’on appelle le PBR (Physically Based Rendering), qui tentent de simuler le comportement physique de la lumière.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *